Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 21:53

J'ai voulu te rappeler l'urgence de contacter le plus possible de tes contacts pour le projet de lutte contre la faim, que je présente dans le concours "Vivre mes rêves".
Ce concours sur le web, est initié par Marc Thiercelin le navigateur, qui est aussi dans le jury du concours.
C'est une opportunité formidable réservée aux plus de 50 ans, de pouvoir concourir pour gagner 10.000 euros, qui permettrons de réaliser le projet gagnant.
Je suis dans les 5 finalistes sur 180 candidats!! avec le Projet n°1 "COCORICO" de MARIE-CHRISTINE, qui consiste en un mini projet d'élevage de poulets, à reproduire à l'infini. Le Burkina Faso en est le 1er bénéficiaire.

Je suis Technicienne d'Animations Rurales et présidente de l'association de solidarité internationale LE CHOIX, avec 16 ans de vie dans les zones rurales de la Côte d'Ivoire, le pays voisin.L'association existe depuis 2009.
Notre association comporte une dizaines de membres dans différents pays d'Afrique, et 2 en France.
Je déménage bientôt à Bobo Dioulasso, la 2ème ville du Burkina Faso, avec du petit matériel médical pour les dispensaires du rural, des vêtements pour bébés jusqu'à 3 ans et des jouets pour les orphelinats. Aussi des livres pour les enfants des écoles primaires dans le rural.

Le Burkina Faso en Afrique de l'Ouest, est l'un des 5 plus pauvres pays du monde!
Causes de la pauvreté :

Sol à type sahélien, peu propice à l'exploitation agricole, 18 % des terres sont cultivables.
Manque d'eau de pluies et récoltes maigres, manque de puits pour le maraîchage et les élevages.
Les établissements de santé publique, hôpitaux, dispensaires et maternités sont en mauvais état et manquent de matériel adhéquat et opérationnel.
En 2007 on comptait 1 médecin pour 10.000 habitants.
Isolement des populations rurales pour accéder aux soins et cherté des consultations et des médicaments.
L'alphabétisation n'est pas générale, ce qui limite la formation professionnelle.
Les établissements scolaires manquent de matériel et de mobilier, on compte 60 à 80 enfants dans une classe dans certaines écoles, soit 3 enfants par banc ou assis à terre, et pas de cantine scolaire
Manque d'outillage dans les métiers.
Insuffisance des emplois.

Le projet vise à améliorer les conditions de vie des familles dans le rural.

Le problème de la faim touche particulièrement les enfants.
La scolarisation est obligatoire, et ils vont en classe à pieds, souvent sur plusieurs kilomètres, le ventre creux, car ils ne mangent pour la plupart que le soir.
Le repas du soir consiste pour beaucoup en une assiette de bouillie !Conditions très dures pour étudier et survivre.
De plus dans le rural, il n'y a pas toujours l'électricité et on étudie avec la lampe à pétrole qui abîme les yeux ! Si le village est électrifié, mais pas les maisons, les enfants vont étudier sous un lampadaire.
Malgré l'école obligatoire, des familles ne mettent pas toujours leurs enfants à l'école par manque d'argent pour acheter le costume scolaire, les chaussures et le matériel nécessaires.
Les garçons sont favorisés par rapport aux filles qu'on préfère garder pour aider au ménage et au champ.

Il y a aussi leur mauvaise santé conséquence de la faim, mais aussi de l'insalubrité. Il n'y a pas de wc, mais des coins où tout le monde va se soulager.
Le ténia est un ver qui fait jusqu'à 4 mètres de long, que les enfants attrapent souvent. Il faut guetter quand l'enfant fait ses selles, que le ver sorte un peu, la maman l'attrape et l'enroule sur une baguette tout doucement pour ne pas le rompre, jusqu'à ce qu'il soit complètement sorti. Je l'ai vu moi-même !

Il y a beaucoup à faire dans le milieu rural, et chaque projet que notre association met en place, comprend des leçons pratiques d'hygiène, faciles à exécuter, telles que la constructions de toilettes sèches, que j'ai appris à construire avec une équipe des Volontaires de la Paix, et que j'ai expérimenté moi-même.

Les femmes sont plus intéressées à gérer de nouvelles activités lucratives, elles sont plus économes et responsables que bien des hommes, qui vont souvent lapider leur argent dans les coins de boissons locales, ou entretiennent une copine.
Les femmes sont donc les 1ères bénéficiaires de nos projets. Mais compte tenu des mentalités et coutumes, les hommes doivent aussi être inclus pour ne pas provoquer d'histoires dans les foyers.
Les Jeunes aussi sont chauds pour démarrer avec nous et c'est intéressant d'avoir des participants d'âges divers.
Nos projets comprennent aussi l'alphabétisation des adultes.

Nous commençons avec le projet « Cocorico » car la viande de poulet est largement consommée par la population, il n'y a pas à ma connaissance d'interdit coutumier la concernant.
Donc aucun problème de débouché, et en plus, nous pouvons l'exporter aux pays limitrophes qui n'en produisent pas assez.
Ci-joint quelques photos du Burkina Faso et des enfants.

Pour faire GAGNER ce projet, il faut voter massivement (1 vote par ordinateur) jusqu'au 25 octobre à minuit, sur le site http://www.vivremesreves.fr/author/vmr/
il faut repérer et cliquer le PROJET N°1 de Marie-Christine,puis en bas du tableau, clic sur VOTE.
Attention! les candidats changent de place chaque jour sur le tableau!

Réponses (2)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : LE CHOIX, association de solidarité internationale.
  • LE CHOIX, association de solidarité internationale.
  • : Humanitaire en Afrique de l'Ouest association chrétienne,nous sommes engagés pour Christ et pour nos prochains. Des projets de petite dimension,réalisables partout et par tous dans le monde rural.
  • Contact

Profil

  • Crabine
  • J'ai beaucoup voyagé et demeuré "ailleurs" et partout.
Mais mon coeur est resté en Afrique,avec des années en Côte d'Ivoire.
Dieu m'a prédestinée pour le service de terrain!
  • J'ai beaucoup voyagé et demeuré "ailleurs" et partout. Mais mon coeur est resté en Afrique,avec des années en Côte d'Ivoire. Dieu m'a prédestinée pour le service de terrain!

Recherche